Maison de pâtisserie de luxe à la française

Née rue Royale à Paris, devenue souveraine à travers le monde

Reconnue comme ambassadrice du macaron parisien, la Maison Ladurée est aussi l’inventeur du salon de thé à la française et l’héritier d’une culture et d’un art de vivre, celui du bon et du beau en toute chose. Notre art pâtissier se vit avec passion chaque jour et se partage avec vous dans des décors mémorables. Découvrez l’histoire d’une Maison qui ne cesse de se réinventer depuis 1862.

 

Une boulangerie et un ange

En 1862, Louis-Ernest Ladurée ouvre une boulangerie à la Madeleine, quartier des artisans de luxe. À l'heure où Paris change de visage sous l'impulsion du baron Haussmann, elle renaît en pâtisserie à la suite d'un incendie. Jules Chéret, affichiste inspiré et créateur de l'Ange Pâtissier, signe sa décoration.

 

Naissance d'un concept

Paris accueille l'Exposition Universelle, et le cœur de la vie parisienne à la Belle Epoque bat à la Madeleine toute proche. Les femmes participent à cette vie sociale et intellectuelle foisonnante. Jeanne Souchard, épouse d'Ernest Ladurée, fusionne café et pâtisserie et invente le salon de thé pour favoriser l'épanouissement de leurs rencontres. Sa gestion se transmet de mère en fille.

 

L'invention du macaron à double coque

En 1930, le pâtissier parisien Pierre Desfontaines, petit-cousin du créateur de la Maison Ladurée a eu l'idée ingénieuse d'assembler deux coques de macaron, garnies d'une savoureuse ganache. C'est ainsi qu'est né le macaron parisien tel que nous le connaissons aujourd'hui.

 

Ouverture du salon des Champs-Elysées

Habitués de la maison, David et Francis Holder l'achètent en 1993. Jusqu'en 1997, David Holder travaille aux côtés des Ladurée pour lui donner une nouvelle envergure. Le salon et la boutique des Champs-Elysées ouvre en 1997. Et Ladurée parfume son macaron à la rose.

© Décors Roxane Rodriguez
© Décors Roxane Rodriguez

Paris, Rive Gauche

En 2002, la Maison investit la galerie de la décoratrice Madeleine Castaing dans la rue Bonaparte et donne à Saint-Germain-des-Prés son salon de thé Ladurée. En pâtisserie, le macaron saveur réglisse s'habille de noir et Chantal Thomass collabore avec Ladurée.

© Décors Roxane Rodriguez
© Décors Roxane Rodriguez

De Londres à Versailles...

Ladurée franchit la Manche et s'établit chez Harrods à Londres. En 2006, la Maison s'offre une renommée internationale en gâtant Marie-Antoinette et sa cour versaillaise dans le film pop du même nom de Sofia Coppola.

© Décors Roxane Rodriguez
© Décors Roxane Rodriguez

... en passant par le Japon et New York

Ladurée fait de Versailles un écrin naturel pour ses douceurs... et file aussi s'installer au Japon, à New York et à Dubai. La Maison innove en créant le Bar Ladurée.

 

Les Merveilleuses et Les Marquis

Les gammes se diversifient : une ligne de cosmétiques, Les Merveilleuses, pour le Japon, les chocolats Les Marquis de Ladurée en France rejoignent macarons et pâtisseries de luxe. L'expansion internationale se poursuit à Hong Kong, au Brésil, en Suède, mais aussi à Cannes et Saint-Tropez.

 

Slow Flower et douceurs vegan

Pour rythmer ses créations et respecter le cycle de la nature, la Maison entre dans une démarche Slow Flower. Ses ingrédients deviennent 100 % naturels. Nous créons les premiers macarons vegan en collaboration avec Matthew Kenney à Los Angeles en septembre 2019. Depuis, leur succès nous conduit à peaufiner leur élaboration afin de proposer une expérience gustative toujours supérieure.

 

Créer de nouvelles expériences gustatives

Julien Alvarez rejoint Ladurée en tant que Chef International de la Création Pâtissière. Son objectif est de préserver la singularité de la marque, guidé par sa sensibilité, tout en proposant à la clientèle des expériences innovantes en phase avec ses attentes. Il porte une attention particulière au sourcing éthique et développe une approche saine et épurée de ses compositions, pour renouveler plaisir et gourmandise.